Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2018 » L'hiver sur la Séranne le 6/7 février 2018

L'hiver sur la Séranne le 6/7 février 2018

Après un mois de janvier sous le signe de la douceur et des ambiances automnales à souhait, février renoue avec des ambiances bien plus de saison.

En début de semaine, les reliefs languedociens sont soumis à un épisode neigeux assez conséquent. Lundi déjà, la neige s'invite à basse altitude sur les reliefs et piémonts mais le redoux de l'après-midi, associé à un risque orageux en mer, ne m'incitera pas à aller voir cela. Le lendemain, la neige est à nouveau prévue en fin d'épisode avec pourquoi pas de la neige jusqu'à très basse altitude. Les jours devenant plus long, j'ai le temps d'aller voir la neige à la sortie du boulot, la où elle se trouve. En fait, elle se trouve un peu partout dès l'intérieur des terres (par exemple, la neige a remplacé la pluie dès la sortie de l'agglo montpelliéraine, vers Grabels), j'avais d'abord dans l'idée de me diriger vers le Pic Saint-Loup mais cela risquait de ne pas être très concret avec une tenue au sol limitée, compte tenu de la pluie tombée en quantité ces 24 dernières heures. Je décide donc de me diriger vers les hauteurs, la où ça n'aura aucun mal à être bien blanc. Et vu le timing avant que le soleil ne se couche, le massif de la Séranne dans le centre Hérault est tout indiqué ! Voici donc une série de photos de l'ambiance qui y régnait, rien de bien esthétique compte tenu du ciel mais une belle sensation de montagne à seulement 1h de route de Montpellier. -2°c au Col du Vent à 703m, -4°c au sommet du Mont Saint-Baudille à 848m, neige modérée continue et de fortes rafales.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Vers 20h je prend le chemin définitif du retour. La neige commence à tenir bien plus bas qu'à l'aller, ça commence à tenir jusqu'au village d'Arboras mais la tenue au sol ne démarre qu'une fois passé le village (en montant donc). La neige va m'accompagner jusqu'à Montpellier, de belles intensités entre Gignac et Montarnaud notamment ! Le lendemain matin, la neige qui a perduré en soirée jusqu'en début de nuit a laissé des traces jusque sur le nord de l'agglo montpelliéraine. Traces anecdotiques mais sympa à voir, par contre le Pic Saint-Loup et une bonne partie de l'arrière-pays était recouvert d'un joli manteau blanc. J'ai l'espoir de pouvoir capturer un coucher de soleil depuis le Séranne avec les paysages enneigés. Hélas, la couverture nuageuse est présente sur le nord du département et déborde plus franchement l'après-midi. Qu'importe, je vais quand même aller m'imprégner des derniers instants neigeux dans le coin. Les températures sont sensiblement les mêmes que la veille la-haut et quelques flocons virevoltent sous le défilé de stratus venu du nord-ouest. La neige a bien fondu, les routes sont quasi totalement dégagées sauf au sommet :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Pour conclure cette séance hivernale, une vidéo pour résumer l'ambiance, avec notamment l’ascension le 6 depuis Montpeyroux, on voit la neige qui apparait progressivement sur le paysage. La neige s'est donc invitée pour la deuxième fois cet hiver 2017-2018 en région montpelliéraine mais la tenue au sol n'est toujours pas au rendez-vous, il suffit de faire quelques dizaines de kilomètres dans les terres pour en profiter pleinement. Passé la mi-février, j'aspire maintenant aux ambiances douces et aux premières convections printanières mais il ne faut pas se découvrir : l'hiver dit rarement son dernier mot avec l'arrivée du printemps météorologique !

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 18 février 2018

Contact | Copyright © 2004-2018 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB