Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2019 » Premiers orages d'air chaud en Haute-Garonne le 10 mai 2019

Premiers orages d'air chaud en Haute-Garonne le 10 mai 2019

Ce printemps est orageusement bien calme. Les dégradations y sont peu nombreuses et le plus souvent avec un "goût" d'automne, au moins par chez moi en bord de méditerranée. Ce vendredi 10 mai, après une journée où la chaleur était de la partie dans le sud-ouest (toute relative mais le seuil de chaleur a été franchi par endroits), une ligne d'orages isolés se déclenche dans le sud Aquitaine en fin d'après-midi et va longer les Pyrénées en passant par la région toulousaine, pour venir s'échouer en méditerranée en passant par le littoral audois notamment. Par rapport à certaines modélisations, le déclenchement de la dégradation est plus tardif que prévu, c'est peut-être une bonne chose car les basses couches ont eu le temps de bien se réchauffer et ça va me laisser le temps de me déplacer sans le stress d'arriver trop tard. En effet, comment résister à l'appel d'une dégradation orageuse en masse d'air chaud, une veille de week-end, dans un océan d'ennui? Il n'y a pas à hésiter, go ! :) Je vais rejoindre l'ami Sylvain non loin de la limite Aude/Haute-Garonne, il est 19h environ et déjà à l'horizon la ligne est visible. De nouvelles cellules se forment sur Toulouse, d'autres se structurent plus au sud, au final un joli horizon s'offre à nous avec un timing parfait du soleil qui décline et offre des ambiances dorées. La foudre restera capricieuse, tombant un peu partout et sans être majoritaire, c'est la déception du jour car pour le reste c'était bien agréable. Pouvoir contempler cela sans être obligé de porter une veste et de se geler les mains, au calme, avec une évolution relativement lente et de belles structures nuageuses, c'est top. Place aux photos :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Les premières gouttes arrivent, le mur de pluie n'est plus qu'à quelques centaines de mètres. Nos chemins se séparent, je vais tenter de reprendre de l'avance sur la ligne mais comme souvent, celle-ci s'accélère une fois passée la région toulousaine et des averses se forment sur la région de Carcassonne, je ne vais donc pas pouvoir effectuer d'arrêt pour reprendre les poses photographiques. Peu de temps après mon départ, je fais néanmoins un arrêt avant d'arriver sur Castelnaudary, l'arcus qui s'est structuré est bien sympathique alors que ça flashs assez régulièrement, de belles lueurs violettes dans ce paysage apocalyptique avec la douceur d'un horizon doré plus au nord qui contraste le tout : j'adore ! Panoramique à main levé :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La ligne se transforme en MCS (système convectif de méso-échelle) bien baveux et moins orageux en traversant l'Aude, je prends donc la direction de la maison... ou pas ! Une activité orageuse se met en place sur le Tarn dans l'alignement du front, cela pourrait déborder sur le nord de l'Hérault en début de nuit ! Je bifurque donc en direction de la vallée de l'Hérault et j'observerais ça depuis Gignac. Une belle activation orageuse se met en place sur l'Aveyron, quelques cellules m'atteindront mais l'activité électrique restera cantonnée au Larzac, derrière le massif de la Séranne, donc il n'y aura rien de très prolifique en nocturne :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Pour l'anecdote, j'arrive chez moi sous le déluge, la ligne se réactive sur la ville alors que le croissant de Lune est visible vers l'ouest, de manière floutée par le rideau sur la ville : ambiance assez spéciale, qui trouvera son paroxysme avec un bon coup de tonnerre pile quand je ferme la porte de l'appart' :D mais ça n'ira pas plus loin. Ce déplacement valait donc le coup, j'ai bien fais de me motiver car cela s'est quand même vite déstructuré en arrivant sur l'Aude. Plaisir de retrouver des orages "chauds" dans ce printemps poussif pour ceux qui comme moi aiment la chaleur et l'instabilité !

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 17 février 2021

Contact | Copyright © 2004-2021 - chrispics.fr - Par Christian Carmona | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | Météo Montpellier